Retour sur le stage « 2 jours de foot pour les filles »

Un Stage de deux jours pour les licenciées U11F à U15F était organisé par le District Haute-Marne de Football, sous la houlette de la commission de Féminisation les 23 et 24 Avril sur les installations de la Municipalité de Chamarandes et sur le site du Lycée Agricole Edgar Pisani à Choignes pour la pension complètes (repas et nuitée).

Au programme, 4 séances de football, animées par les éducateurs diplômés de la Commission de Féminisation et une soirée à thème sur le Programme Educatif Fédéral. Lundi, après un accueil des 37 joueuses au Foyer du Lycée, les jeunes licenciées du département ont pu participer sous forme d’ateliers par catégorie d’âge à une séance sur le thème de Conserver / Progresser. L’après-midi, sur le même thème, les joueuses ont pu découvrir les procédés d’entrainement que sont : Jeux, Situations, Exercices, sans oublier la motricité et la Jonglerie. Le temps libre a permis ensuite à chacune, de récupérer et d’échanger avec les joueuses des autres clubs… En soirée, les filles ont pu se divertir grâce à un quiz par équipe sur la culture générale du football, puis en répondant à tour de rôle à des questions tirées du Plan Educatif Fédéral sur les règles de vie et règles du jeu. La fatigue de la journée s’est vite fait ressentir notamment chez les plus petites.

Le lendemain, grâce à la bonne humeur des encadrants au réveil, chacune s’est remotivée à sa façon et a pris des forces au petit déjeuner. Le second thème proposé aux joueuses était la finition. Après un échauffement en commun, les groupes ont pu travailler sur les différents ateliers. Les gardiennes ont quant à elles travailler les prises de balles et la vivacité. L’après-midi, les matchs, tant attendus par les jeunes pousses, se sont déroulés sous forme d’un mini-championnat toutes catégories mélangées. On a pu retrouver chacune des 5 équipes sous le nom d’une Nation qualifiée au Mondial 2018, une nation par continent : France, Nigéria, Japon, Colombie et Mexique. Sous un soleil de plomb, les filles ont tout donné dans cet après-midi festive, et ce sont les Colombiennes qui se sont imposées.

Pour clôturer ces deux jours de stage, parents, élus du district, joueuses et encadrement ont pu se retrouver autour du pot de l’amitié où le Président de la Commission de Féminisation, Maxime Couturier a remercié tous les acteurs de ce stage, sans oublier l’instance, qui a participé financièrement à la mise en place de l’opération permettant ainsi à chacune de s’épanouir dans sa passion. Chaque joueuse est repartie avec un certificat de participation et un souvenir.

Patrick Leiritz, Président du District, a souligné l’investissement de la Commission pour cette action innovante, il a également rappelé l’importance du comportement sur et en dehors du terrain aux jeunes joueuses.

Le district Haute Marne de football remercie la Municipalité de Chamarandes pour la mise à disposition des infrastructures, le Lycée Edgar Pisani pour l’accueil et la qualité de la restauration et de l’internat, ainsi que les membres de la commission de Féminisation. Nul doute que les 37 participantes sont reparties avec des souvenirs plein la tête.

 

Parole au Président de la Commission de Féminisation, Maxime Couturier

 

  • Maxime, quel est ton bilan de cette première édition ?

« Cette première édition est à priori une réussite grâce à l’investissement et l’implication de toute une équipe, mais aussi à l’application des filles ! Elles auront été adorables et très volontaires malgré les petites choses à ajuster de notre côté. Du coté stagiaire comme du côté staff, je pense que tous ont hâte de remettre ça au plus vite ! »

 

  • Comment vous est venue cette idée de stage ?

« En réunion avec les autres membres de la commission, nous cherchions une action à proposer aux jeunes, pour qu’elles croisent les filles des autres clubs, pour centraliser, et faire que tout le monde se rencontre en dehors des matchs du samedi. Il faut savoir que c’est entre 12 et 15 ans que la majorité des « fin de carrière footballistique » ont lieu chez les demoiselles. Les réunir pour leur montrer qu’ensemble, elles peuvent exister, s’amuser, progresser, pratiquer, nous a semblé important. Aurore Marrucho nous a parlé de ses années dans les catégories « jeune », ou elle participait à des stages de 3 jours, organisés pour les footballeuses, et du super souvenir qu’elle en avait gardé. L’idée a rapidement fait l’unanimité autour de la table, et c’était parti ! »

 

  • Les objectifs fixés sont-ils remplis ?

« L’objectif principal était simple : nous voulions qu’un maximum de joueuses puissent nous rejoindre et participer à ce stage. Nous avons dû nous résoudre à limiter le nombre de participantes à 40 étant donné que nous étions limités par les structures sportives (un terrain de football à 11). Ce nombre a été atteint 10 jours à peine ! Après avoir ouvert les inscriptions, pour au final, 37 stagiaires (4 blessées et réintégration de la seule joueuse inscrite en liste d’attente.) Nous souhaitions aussi profiter de cette première édition pour nous régler, et ajuster un fonctionnement qui pourrait nous servir de base et ainsi nous éviter de tout reprendre à zéro tous les ans.
Au final, ces 2 objectifs pour le moins assez concis pour une première ont été remplis à 100% ! Indirectement, avec les membres de la commission, nous souhaitions fidéliser les participantes, leur donner envie de poursuivre la pratique en club malgré les difficultés que peuvent rencontrer les demoiselles dans la pratique mixte. »

 

  • Plus largement, quels sont les prochains projets prévus par la commission de féminisation ?

« Cette année, nous avons proposé aux pratiquantes jeunes avec l’aide précieuse de Dominique Darosey du District Haute-Marne et des clubs supports, des rassemblements uniquement féminins sur tout le territoire, toutes les 6 semaines environ et ce stage de 2 jours. Pour la suite, nous avons prévu une intervention sur la Foire « Festi’Van » à Fayl Billot mi-mai, d’autres actions durant la semaine du football féminin début juin puis nous verrons comment aborder la saison prochaine. Les VRAIS projets de la commission sont avant tout de pérenniser la majorité de ces actions chaque saison ! Étant donné que tous les membres de la commission sont des bénévoles, déjà actifs dans leurs clubs ou dans d’autres associations, je pense qu’il ne faudra pas être trop gourmand et leurs laisser aussi du temps pour eux. »

Par Jordan Simon

Articles les plus lus dans cette catégorie